Rechercher

Maigrir en arrêtant l’alcool ?



Peut-on vraiment maigrir en arrêtant de consommer régulièrement de l’alcool ?


Pour affiner sa silhouette, il est sans aucun doute préférable de stopper sa consommation d’alcool plutôt que de réduire son apport calorique dans l’assiette, c’est même plus efficace.

Cela peut sembler évident, pourtant bon nombre de personnes préfèrent réduire leur portion de nourriture, plutôt que de se priver du plaisir de quelques verres quotidiens qui marque la fin de la journée, qui permet de relâcher le stress de leur travail ou de simplement de jouir de la vie.


La plupart des gens qui boivent de l’alcool régulièrement, n’estiment pas avoir de problème d’alcoolisme, ni même de dépendance, mais se voient comme des épicuriens.


L’alcool fait grossir car il apporte de nombreuses calories, en plus ce sont des calories vides sans aucun nutriment. Les alcools qui nuisent le plus à la ligne sont ceux qui contiennent beaucoup de glucides comme les cocktails, les vins cuits comme le Porto, les vendanges tardives, mais aussi la bière. La bière a d’ailleurs un index glycémique (110) supérieur à celui du sucre en poudre (70).

Quel que soit l’alcool, une consommation excessive entraîne toujours un gain de poids, sauf en cas d’alcoolisme sévère avec dénutrition.



Valeur en calories par portion :

Vin rouge (12,5 cl) = 95 kcal

Vin blanc (12,5 cl) = 97 kcal

Champagne (12,5 cl) = 102 kcal

Bière blonde (33 cl) = 140 kcal

Bière forte (33 cl) = 205 kcal

Whisky (4 cl) = 100 kcal

Spritz (15 cl) = 120 kcal

Margarita (15 cl) = 140 kcal

Mojito (15 cl) = 180 kcal

Cocktail punch (15 cl) = 240 kcal


Ensuite l’alcool désinhibe le comportement alimentaire, on mange donc plus d’aliments, souvent riches en graisses, glucides et sel. Même si au début de la soirée on avait prévu d’être raisonnable.



Enfin le foie ne peut digérer les aliments et métaboliser l’éthanol en même temps, il donne la priorité à l’alcool, et s’occupera plus tard du bol alimentaire, entraînant une accumulation de glucides, de protéines et de graisses sous forme de tissus adipeux dans l’organisme. Ce gras se loge autour de la taille, mais aussi au niveau du foie, sous forme de triglycérides, pouvant à terme entraîner une stéatose hépatique, une maladie très grave du foie.


Vous mangez peu et pratiquer une activité physique, pourtant vous ne parvenez pas à perdre du poids, vous avez même l’impression que votre métabolisme s’est ralentit ; si votre consommation d’alcool est régulière, elle peut être la cause d’un ralentissement de la combustion des graisses.

La fuite des vitamines du groupe B entraînée par l’effet diurétique de l’alcool, nuit au métabolisme des glucides et des graisses. En cas de grave carence en vitamine B1, c’est même une atteinte neurologique qui est à craindre, le syndrome de Korsakoff.


Le resvératrol du vin rouge un allié de notre santé ?

Les études scientifiques sont mitigés sur les effets antioxydants du vin rouge, selon une vaste étude américaine publiée dans la revue médicale Jama Internal Medicine, ce polyphénol n'aurait finalement aucun lien avec un effet sur les artères et contre le cancer.

Quoi qu’il en soit l’alcool n’est pas un médicament, ne cherchons pas de justifications scientifiques à sa consommation. Ses éventuels bénéfices ne peuvent pas compenser ses effets délétères : dépendance, violence, accidents, cirrhose, goutte, cancers…


Bien entendu un ou deux verres d’alcool par semaine n’auront pas de conséquences sur l’organisme


La pression de la société, des collègues, des amis qui vous obligerait à boire ne devrait pas avoir de prise sur vous, tout d'abord parce que refuser de boire de l'alcool c'est se sentir libre, et ensuite les autres n'en ont rien à faire, tant qu'on les laisse boire.


A bout de combien de temps peut-on voir les résultats d’un sevrage ?

Au début votre balance pourrait bien afficher un kilo de plus, car vous étiez déshydraté à cause des effets diurétique de l’alcool, donc l’organisme compense et stock de l’eau. C’est passager, ensuite la perte de masse grasse va progressivement s’enclencher, mais ce n’est qu’après environ 3 mois d’abstinence qu’elle est remarquable, à condition de ne pas remplacer ce plaisir par de la nourriture.


Une fois votre objectif de silhouette atteint, ne reprenez pas vos mauvaises habitudes, afin de préserver votre santé et de vieillir en bonne santé.



Sources :

https://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/fullarticle/1868537

https://www.syndrome-diogene.fr/syndrome-de-korsakoff/

https://www.lanutrition.fr/alcool-que-boire-quand-on-est-au-regime

https://santemontreal.qc.ca/fileadmin/fichiers/population/sante-a-z/maladies_chroniques/4diabete.pdf

https://infosante24.com/pouvez-vous-boire-de-lalcool-sur-un-regime-alimentaire-faible-en-glucides/

54 vues

Suivez Charlotte Niklaus :

  • Facebook Clean Grey
  • Instagram Clean Grey
  • YouTube Clean Grey

Tél : 079 555 94 25

© 2019 par Grunge Castle Studio